Glycoprotéine de Pseudomonas Antarctica

Glycoprotéine de Pseudomonas Antarctica

Glycoprotéine de Pseudomonas Antarctica

Les capsules d’actif #Siberian Song contiennent des extraits aux propriétés des plus intéressantes. Ces extraits sont issus d’un organisme appelé Pseudomonas antarctica, découvert sur les Îles Shetland du Sud en Antarctique lors d’une expédition espagnole.

siberian-song-1

Les capsules d’actif #Siberian Song contiennent des extraits aux propriétés des plus intéressantes. Ces extraits sont issus d’un organisme appelé Pseudomonas antarctica. découvert sur les Îles Shetland du Sud en Antarctique lors d’une expédition espagnole.

En effet durant l’été 1988, une expédition espagnole consistait à explorer les alentours de l’Île du Roi George, la plus grande île de la chaîne des Îles Shetland du Sud, afin de recueillir des échantillons provenant de différents glaciers de cette région. À partir de ces échantillons, Pseudoalteromonas antarctica a été trouvée dans des échantillons obtenus à partir du bas d’un glacier à la baie de l’Amirauté. Et cette souche s’est démarquée des autres par sa particularité. En effet, cette souche particulière, dans certaines conditions appropriées, sécrète un exopolymère composé de plusieurs glycoprotéines, et cet exopolymère possède des actions cosmétiques prometteuses.

Ces glycoprotéines ont fait l’objet de nombreuses études in vitro et in vivo afin de déterminer leurs propriétés. Suite à ces études, il a été démontré que cet actif cosmétique a deux principaux effets sur la peau :
Le premier effet est une action de prévention et de régénération de la peau. En effet, l’utilisation de cet actif dans une crème permet de prévenir le dessèchement de la peau et de protéger l’épiderme de froid extrême. Aussi, en induisant une prolifération accrue des kératinocytes et une augmentation de l’adhérence des fibroblastes, cet actif possède aussi une action régénératrice de la peau.
Le second effet notoire de ces glycoprotéines issues de Pseudomonas antarctica est une action anti-rides. En effet, en stimulant la formation de collagène de type I et IV et d’élastine, l’utilisation de cet actif dans une crème permet de réduire significativement les rides au niveau macroscopique.

Le froid et les chocs thermiques représentent des agressions pour la peau. Ils ralentissent la circulation sanguine au niveau des petits vaisseaux sanguins de la peau, ce qui favorise l’accumulation de cellules sèches à la surface de la peau et détériore le film hydrolipidique protecteur de la peau. Ainsi, le froid provoque sécheresse, rougeur et vieillissement prématuré de la peau. Et si la peau est mal protégée, ou bien si elle est fragile ou mature, la baisse des températures va accentuer encore plus cette sécheresse cutanée, principalement au niveau du visage.
C’est pourquoi ces glycoprotéines sont un actif de choix pour protéger votre peau du froid. En prévenant la sécheresse cutanée et en renforçant la fonction de barrière protectrice de la peau, cet actif hydrate et protège durablement la peau. Et en activant la régénération cellulaire et la synthèse des éléments constitutifs de la peau, cet actif permet d’accélérer la cicatrisation cutanée et de réparer l’épiderme en douceur, ce qui réduit la profondeur des rides.

Régénérant, cryoprotecteur, et anti-âge, cet extrait de glycoprotéines issues d’un micro-organisme survivant au fond des glaciers de l’Antarctique a été sélectionné par la recherche Romy Paris, afin de protéger au mieux la peau des agressions dues au froid et du vieillissement cutané prématuré.